Zones À Dessiner - BD
Textes & Performances
La meute - Dessins
Collages
Ateliers - Workshops
Zones À Dessiner - BD
Textes & Performances
La meute - Dessins
Collages
Ateliers - Workshops
Zones À Dessiner - BD
Textes & Performances
La meute - Dessins
Collages
Ateliers - Workshops

On dessine Victor - moi en bleu. Modèle vivant.e, nonofest, Maison Populaire de Montreuil, 9 juillet 2021. © Margot Montigny

Dans ma pratique, j'expérimente différentes manières d’occuper tranquillement un espace. Avec le dessin et.ou le corps. Ou, pour le dire avec plus de longs mots : occuper l'espace à l'intersection de la performance de mes/tes/ses identités, de l'expérimentation de mon/ton/son agentivité (ou capacité d'agir, de jouer), du jeu avec l'altérité et le regard de l'autre sur moi/toi/soi. 

D’abord, il y a le dessin d’après modèle - principalement avec l'atelier Modèle vivant.e : notre intention est d'ouvrir un espace de représentation des corps dissidents.

J’y joue ma relation à la personne qui pose, dans l’instant comme dans le dessin, entière et fugitive à la fois ou frontale et “en douce”. Regarder, baisser parfois les yeux, dessiner désirer, désirer dessiner. 

Marie + Luci, Modèle vivant.e spécial QueerWeek, 17 juillet 2021

J’y joue à ce jeu des variations entre le corps d’une personne qui pose et les façons que je peux avoir de le représenter. Le corps impose de le représenter, la personne qui pose impose le respect et pourtant, il y a de la place pour une multitude de représentations, toutes bienveillantes et heureusement non conformes. Il y a nécessairement des moyens de renverser la tyrannie de la normativité, du naturalisme anatomique. Je les cherche, explicitement ou non, et le collectif de l’atelier propose aussi des solutions diverses qui montrent la multiplicité des possibilités à partir d’un même “donné”, l’insaisissable du corps d’une personne et sans doute son "agency", sa capacité d'agir. La série Handle with care qui est une dérivation de dessins d’atelier en est aussi une expression,

Luna. Dans la série Handle with care. Indian ink on 200mg paper cut with a scalpel in clear envelope 65x50cm. 2021

Dans l'atelier de dessin, je mets aussi en jeu ma relation à mon corps et mon expérience de la pose, point de départ de ma lecture performée Mon trouble dans le genre, comment je l’ai dessiné où je parle, lis et pose à la fois, plus ou moins nue, de mon expérience parmi celles d'autres personnes et parmi des références qu'il me semble pertinent de mettre en regard (gender studies, performance art, queer art, porn-activism). Cette performance est une forme de restitution de ma recherche (MFA thesis) qui porte sur le possible renouvellement de cette pratique de dessin d'après modèle dans une perspective transféministe.

C’est, enfin, une pratique d’atelier. J’y joue ma relation au collectif. Longtemps distante voire nulle. Aujourd’hui, j’y cherche l’effet de contagion, ce qui s’y passe, le plus souvent, de façon non verbale. 

Je mets en place des protocoles ou performances de dessin. J’y explore le dessin comme une trace qui se tient sur ce fil : à la fois mémoire évasive et possible instruction (et d’ailleurs tu en fais quoi, toi, des instructions qu’on te donne ?). Qu’est ce qui vient avant, la poule ou l'œuf - who runs the show? C’est à la fois simple et pourtant multivoque. Call it poetry, maybe.

Du côté de l'écriture justement : comment les lettres remplissent l’espace, tracées de la main gauche ou en miroir ou encore autrement, comment elles naviguent entre “in your face” et délicatesse - tu crois qu’il y a un gouffre entre les deux ? je crois plutôt qu’il y a un espace millimétrique et que c'est là que ça se passe.

Enfin, ce qui peut sembler loin du reste de ma pratique : les collages. Et pourtant, ce qui m’y ramène et m’y attache c’est la physicalité - grand mot pour dire le plaisir que je prends à arracher, déchirer, coller, dessus, dessous, couvrir une grande surface, déborder et faire déborder le collage. Bien sûr il y a aussi une part d’improvisation, de “faire avec”, de recomposition qui n’est pas très loin, à nouveau d’une possible mue ou métamorphose.

Je crois que j’ai fait le tour, même si il y a d'autres dessinsexpos, collaborations et projets ainsi que des notes de blog… bienvenue ! 

My portfolio and artist statement are here

Ma bio et mon parcours en français sont ici

Au plaisir d'échanger sur Instagram, Facebook ou par e-mail.  À bientôt.

Linda DeMorrir, Modèle vivant.e, octobre 2020

Using Format